06 87 28 97 98  18 Grande rue de la Halle - 38460 CREMIEU
Les 3 fournitures scolaires indispensables qui ne figurent pas sur votre liste

Les 3 fournitures scolaires indispensables qui ne figurent pas sur votre liste

Plus importantes que les feuilles et les stylos.

 

Les classeurs, l’équerre et un nouveau sac à dos … tout est prêt pour la rentrée. Nous aimons nous préparer pour l’école. Et comme beaucoup de parents, je pensais pendant des années que le bonheur dans la vie dépendait de la réussite scolaire.

Mais une étude de 2013, qui a suivi près de 1 000 personnes pendant 32 ans, montre clairement que préparer les enfants à la réussite scolaire ne mène pas nécessairement au bonheur. Vous savez ce qui prédit le bonheur à l’âge adulte, selon l’étude ? 

Les relations sociales. Lorsque les enfants ont beaucoup d’amis dans leur enfance et leur adolescence, ils ont tendance à devenir des adultes heureux.

Je ne suggère pas que nous devrions cesser d’aider nos enfants à faire leurs devoirs, ou que nous devrions les envoyer avec désinvolture à l’école sans être préparés à apprendre. Évidemment pas. Mais cette étude confirme que notre bonheur est mieux prédit par la largeur et la profondeur de nos relations avec les autres.

Tout cela pour dire qu’il y a quelques «fournitures» scolaires dont nos enfants ont besoin, qui ne figurent généralement pas sur les listes de l’école. Nos enfants ont besoin d’outils pour développer leur intelligence sociale.

Ces outils ou compétences, pratiques, habitudes – que les enfants peuvent utiliser pour nouer des amitiés et naviguer dans les eaux sociales parfois troubles de l’école.

Fourniture n°1 : la Confiance en soi

Faire la rentrée demande du courage à beaucoup d’enfants, surtout quand ils changent d’école ou passent de l’école primaire au collège. Les enfants font preuve de confiance en eux lorsqu’ils font quelque chose qu’ils savent être juste, comme aider un nouvel élève à s’intégrer au reste du groupe. Ils font également preuve de confiance quand ils refusent de faire des choses interdites, même s’ils sont incités à les faire. Et ils font preuve de confiance en eux lorsqu’ils s’expriment, par exemple devant la classe ou en posant une question qui leur fait craindre de passer pour quelqu’un de stupide.

Voici quelques pistes que nous utilisons en sophrologie pour développer la confiance en soi, à travers les 3 temps : 

  • Le Passé : Laissez-les prendre conscience de toutes leurs ressources. A un moment de leur vie ou à un autre, vos enfants ont dû faire preuve de confiance en eux. Même si le contexte était différent (peut-être lors d’une compétition sportive), il suffit de réactiver ce souvenir, et tous les ressentis corporels associés, pour ressentir plus facilement de la confiance en soi. 
  • Le Présent : Aidez-les à prendre conscience des pensées qui influencent leur niveau de confiance. Ces pensées peuvent être aidantes (Je suis assez fort pour réussir ce devoir) ou au contraire limitantes (Tout le monde va penser que je suis bizarre si je pose cette question).
  • Le Futur : Demandez-leur ce que le mot “confiance” signifie pour eux. Parlez avec eux de la possibilité de faire face à des choses difficiles sans crainte. “Si tu devais faire cela avec confiance, comment réagirais-tu ? Qu’est-ce-que tu ressentirais ?“. Le simple fait de l’envisager – de façon réaliste mais positive – rend cette possibilité plus concrète et accessible.

Fourniture n°2 : le Vide-pensées

La vie sociale de nos enfants est pleine de conflits, grands et petits. Ceux-ci peuvent avoir des répercussions, notamment sur le sommeil des enfants qui peut en être perturbé. Pour les aider à gérer ces conflits, le vide-pensées aide les enfants à se débarrasser de l’impact des mots et des actions perçus comme blessants et à favoriser la résilience.

Voici comment utiliser le vide-pensées :

  • Au retour de l’école, discutez avec vos enfants de la façon dont certains conflits et paroles déplaisantes ne valent pas la peine d’accorder du temps, de l’énergie et de l’attention. Tout ce qui prend beaucoup de place dans les pensées et apparaît comme inapproprié a sa place dans le vide-pensées. 
  • Aidez-les à créer symboliquement un endroit physique ou imaginaire où mettre ces pensées. Une fois qu’ils décident que quelques chose est une pensée à évacuer ou qu’un événement désagréable est terminé, ils peuvent passer à autre chose en le déposant symboliquement dans le vide-pensées le soir avant d’aller se coucher. En déposant ces pensées, ils peuvent envisager qu’ils attendront le lendemain pour voir ce qu’ils feront de ces pensées. Elles pourront avoir disparu, ou alors, il est possible d’avoir le lendemain un regard neuf sur le conflit et donc de réagir autrement.
« Ce n'est pas ce qui vous arrive qui importe mais votre façon d'y réagir. »
Epictète

Fourniture n°3 : La Respiration

S’il ne fallait choisir qu’un de ces outils pour les enfants, ce serait celui-ci. C’est l’outil à utiliser le plus souvent : pour évacuer le stress, pour se concentrer et pour ne pas réagir de manière excessive

De nombreuses études scientifiques suggèrent que se concentrer sur la respiration est utile pour les élèves : cela réduit le stress, stimule la créativité et améliore la concentration.

Voici quelques moyens pratiques d’utiliser la respiration :

  • Pratiquez ceci avec vos enfants : placez une main sur votre cœur et une main sur votre ventre. Respirez lentement par le nez. Concentrez-vous sur la sensation d’air frais qui entre dans votre nez à l’inspiration et sur vos ressentis lorsque votre ventre se dilate. Expirez par la bouche, en faisant durer au maximum l’expiration.
  • Essayez de prendre 5 ou même 10 respirations en pleine conscience comme celle-ci.
  • Demandez aux enfants de faire attention à leurs ressentis corporels lorsqu’ils utilisent leur respiration consciente.

Avoir avec soi ces 3 “fournitures” à l’école peut être utile pour développer la capacité de votre enfant à faire face aux difficultés et à enrichir ses relations sociales. 

La sophrologie peut se pratiquer avec les enfants à partir de 6 ans. Les exercices sont adaptés au développement de l’enfant et présentés de manière ludique. Cette discipline permet d’agir sur le stress, la concentration, la gestion des émotions (colère, peur…), la confiance en soi. Elle permet de se préparer à des changements, des examens ou des compétitions sportives.

Si vous souhaitez en savoir plus, contactez-moi ici !

Fermer le menu